DJI FPV : notre avis !

DJI FPV en vol

DJI est sorti des sentiers battus en créant le premier drone de course FPV prêt à l’emploi, capable de voler à 140km/h et offrant une expérience de vol ultra immersive. Si vous êtes amateur de sensations fortes et/ou que vous avez toujours voulu avoir la sensation de voler, ce drone a forcément dû susciter votre intérêt. Mais que vaut-il vraiment et surtout, devez-vous casser la tireli.. euh, vous le procurer ?

Qu’est-ce que le DJI FPV ?

Vous n’ignorez sûrement pas ce qui va suivre, mais on va commencer par les bases : l’acronyme FPV signifie « first-person view » dans la langue de Shakespeare, soit « vue à la première personne » dans la nôtre. Les drones dotés de cette technologie utilisent une caméra qui transmet son flux vidéo en direct et en temps réel à une paire de lunettes. En résumé, le pilote voit ce que le voit le drone. Cela offre au pilote une expérience de vol beaucoup plus dynamique et immersive qu’avec un drone grand public « classique » conçu pour la photographie aérienne.

Le DJI FPV, comme un drone de course, se pilote uniquement à la première personne. Soyons honnêtes, il n’est pas aussi agile et léger qu’un drone de course, et si vous recherchez des images cinématographiques fluides et gracieuses, les drones de la série Mavic vous conviendront certainement mieux. Mais ceci étant dit, le DJI FPV est un drone tout simplement incroyable. Une machine à sensations deux fois plus rapide que les meilleurs Mavic, capable de vous fournir autant de plaisir et de frissons qu’un drone de course mais avec les avantages d’une drone prêt à voler : beaucoup plus stable, sûr et facile à piloter.

DJI FPV : design

DJI FPV design

Contrairement aux drones FPV classiques fabriqués à la main avec des fils qui se baladent partout, le DJI FPV affiche un très beau design à la fois élégant et épuré. Bien qu’étant un petit drone, son corps conçu en hauteur le fait paraître plus gros qu’il n’est, alors qu’iI n’est en réalité pas plus grand qu’un DJI Mavic Air 2.

Fabriqué principalement à partir de plastiques, le DJI FPV n’est pas lourd (795g), mais pèse toutefois bien plus que n’importe quel drone de course DIY. Le bon côté est qu’il paraît incomparablement plus solide.

Contrairement à tous les autres drones DJI dernière génération qui sont équipés de bras repliables, les bras du DJI FPV sont fixes, ce qui signifie que vous aurez besoin d’un sac suffisamment grand pour y ranger ses dimensions de 255 × 312 × 127 millimètres.

Les Lunettes DJI Goggles V2

Lunettes DJI FPV Goggles V2

On aimera ou non leur apparence, mais peu de lunettes FPV du marché arrivent à la cheville de celles fournies avec le DJI FPV. Elles sont réglables pour s’adapter à toutes les formes de tête et à l’écart des yeux. DJI ayant eu la bonne idée de déplacer leur batterie dans votre poche, elles sont légères et agréables à porter.

Les images produites par les lunettes, dont l’écran a une résolution de 1440 x 810, sont tellement nettes et claires que l’on pourrait regarder un film avec. Autre atout majeur : une vision ultra large de 150° donnant au pilote une confiance totale lorsqu’on se glisse dans les espaces plus étroits.

Les lunettes assurent une transmission fiable à longue distance et à faible latence qui n’a jamais faibli lors de nos tests. 

Seul point négatif, la vue est si grande que ce n’est pas pratique pour jeter un œil aux informations de vol qui se trouvent sur les côtés de l’écran. Le paramétrage de la caméra et du vol dans les lunettes demande également un certain temps d’adaptation.

La télécommande

DJI FPV Remote Controller 2

Le DJI FPV est livré avec une télécommande qui vous semblera familière si vous êtes un habitué des drones DJI. Son design est minimal et ses gros boutons vous permettront de facilement piloter au toucher, une fois que vous aurez mémorisé leur emplacement. Parmi ceux-ci, vous trouverez une molette qui contrôle l’angle de la caméra, ainsi qu’un commutateur à l’arrière qui permet de basculer entre les modes de vol, Normal, Sport et Manuel.

Si vous voulez essayer quelque-chose de complètement différent, vous pourrez également opter, moyennant finance, pour l’utilisation du Motion Controller. Ce dernier permet de contrôler le drone en utilisant uniquement les mouvements de la main, un peu à la manière d’un avion de combat. Ce système est étonnamment intuitif, mais en même temps assez flippant car il faut vraiment faire preuve de douceur dans les mouvements. Il faut clairement quelques heures de pratique avant de maitriser l’engin. Toutefois, si les choses tournent mal,  le contrôleur est équipé d’une gros bouton texturé qui permet d’arrêter immédiatement le drone et le placer en vol stationnaire.

Motion Controller

DJI FPV : performance en vol

Vous pouvez faire voler le DJI sans logiciel spécial. Les lunettes fournies avec le drone possèdent leur propre logiciel intégré, suffisant pour faire fonctionner le drone. Vous pourrez bien sûr passer au niveau supérieur avec l’application DJI Fly, qui sera également obligatoire si vous utilisez le Motion Controller.

A l’intérieur du casque, en plus de la vue complète en direct de la caméra, vous verrez des informations concernant l’alimentation et un indicateur pour savoir si vous enregistrez une vidéo.

Le DJI FPV n’est pas particulièrement riche en fonctionnalités par rapport aux drones habituels du fabriquant. Vous ne trouverez par exemple pas de mode de vol automatisé. Son intérêt repose essentiellement sur son expérience de pilotage unique.

DJI FPV

Modes de vol

Les drones de course DIY sont des engins difficiles à piloter. En créant le FPV, DJI a produit un drone avec des modes de vol pouvant convenir aussi bien aux débutants qu’aux pilotes plus expérimentés. Il est donc équipé de 3 modes de vol : N (Normal), S (Sport), et M (Manuel).

Le mode « Normal » est celui qu’il convient de choisir pour commencer. Plus sûr, il utilise le positionnement GPS et des capteurs de positionnement visuel à l’avant et à l’arrière. Si vous lâchez les commandes, le drone se mettra automatiquement en vol stationnaire.

Attention toutefois, lorsque le drone détecte un obstacle, il ne s’arrêtera pas automatiquement comme les drones DJI de la série Mavic par exemple. Il se contentera de ralentir et vous avertir du danger à venir. Vous devrez donc être très prudent en permanence.

Le mode « Manuel » est conçu pour les pilotes FPV plus expérimentés. Dans ce mode, le GPS et les capteurs de collision sont désactivés. Cela vous autorisera à réaliser toutes les cascades aériennes imaginables et à pousser l’engin à sa vitesse maximale. Attention toutefois, ce mode n’est clairement pas destiné aux personnes craintives ou sans expérience, et même les habitués mettront du temps avant de le maitriser.

Le mode « Sport » est quant à lui à mi-chemin entre les modes N et M. Il offre une partie de la maniabilité du mode Manuel tout en laissant actives certaines options de sécurité du mode Normal.

Pour vous donner un ordre d’idée des différents modes, le drone peut atteindre une vitesse de 50km/h en mode N (Normal), 97km/h en mode S (Sport), et 140km/h en mode M (Manuel), avec une accélération (tenez-vous bien) de 0 à 100km/h en 2 secondes seulement ! Soit l’équivalent d’une voiture de sport.

Batterie et temps de vol

Prévoyez un maximum de 20 minutes de vol par batterie. Attention, c’est le chiffre annoncé par DJI à une vitesse de 40km/h et sans vent. Donc tout dépendra des conditions, et cette durée pourra tomber aux alentours des 10 minutes dans des conditions moins favorables.

DJI FPV : caméra

DJI FPV caméra

SI le DJI FPV est clairement le drone DJI le plus amusant à piloter, ses fonctionnalités vidéo et photo sont limitées par rapport aux drones des séries Mavic et Phantom. Toutefois, elles restent impressionnantes pour un drone FPV.

Le DJI FPV est doté d’un capteur CMOS 1/2,3″ de 12MP avec un champ de vision de 150 degrés et une ouverture fixe f/2,8. La plage de mise au point fixe est censée s’étendre de 0,6 m à l’infini, ce qui signifie que tout ce qui est photographié est net, et cela a été le cas lors de nos essais. L’appareil est capable de filmer des vidéos en 4K à 50/60 images par seconde et en 1080p à 50/60/100/120 images par seconde, ce qui laisse pas mal de possibilités.

Dans la liste des défauts, les hélices sont dans le champ de vision de la caméra et, bien qu’il y ait une fonction de correction de l’objectif, elles pourront parfois apparaître sur vos images. Vous devrez donc recadrer certaines photos et vidéos pour les supprimer. Notez que si vous désactivez la correction de l’objectif, vous devrez recadrer toutes vos images.

L’autre point négatif est le cardan à axe unique dont le DJI FPV est pourvu. La caméra ne peut s’incliner que vers le haut et le bas, ce qui est classique sur les drones de course car cela permet de connaître avec précision l’orientation du drone. Toutefois, cela signifie également que lorsque vous inclinerez le drone à gauche ou à droite, l’image suivra. Si vous souhaitez obtenir de belles séquences cinématiques qui restent toujours horizontales même lorsque le drone vire, il vous faudra opter pour les drones standards de DJI.

DJI FPV : le prix  

DJI FPV contenu de la boîte

Autant le DJI FPV offre une expérience de vol totalement dingue et unique, autant cela a un prix ! L’investissement est bien plus élevé que des drones comme ceux de la série Mavic, par exemple.

A l’heure où nous écrivons ces lignes, le DJI FPV est proposé à 1349€ sur le site de DJI avec les accessoires suivants :

  • une batterie
  • la télécommande Remote Controller 2
  • les lunettes FPV Goggles V2 (avec bandeau et mousse faciale)
  • les hélices
  • les cadres de protection
  • un câble USB Type-C
  • des câbles pour télécommande avec connecteurs Micro USB, USB Type-C et Lightning
  • des joysticks de rechange
  • une coque supérieure de couleur
  • un cache de protection pour le cardan
  • des antennes pour les lunettes

A noter que le Motion Controller dont nous avons parlé précédemment est proposé séparément au prix de 149€.

Découvrez nos accessoires pour

DJI FPV

ALLER VOIR

Découvrez nos accessoires pour

DJI Goggles V2

ALLER VOIR

Conclusion : devez-vous vous procurer le DJI FPV ?

Achetez-le si…

… vous cherchez un drone FPV prêt à l’emploi, bien plus facile à piloter qu’un drone FPV classique, et que vous avez les moyens vous l’offrir ! C’est un drone génial ultra fun à piloter, et si vous êtes novice en terme de vols FPV, il vous permettra de découvrir les sensations et l’excitation qu’ils procurent, avec un risque d’accident grandement réduit.

Ne l’achetez pas si…

… vous cherchez un vrai drone de course : le DJI FPV sera plus lourd et onéreux que ce que vous pourrez monter par vous-même. De même, si vous avez un besoin spécifique en terme d’imagerie aérienne et que vous envisagez de prendre beaucoup de photos et de vidéos, alors envisagez un autre drone. Les DJI Mavic 2 Pro ou le Mavic Air 2 seront, par exemple, de meilleures options.

DJI FPV Goggles V2

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.